L'histoire

Maloy DE-791 - Histoire


Maloy

Thomas Joel Maloy, né le 26 septembre 1906 à Portland, Oreg., s'est enrôlé dans la Marine le 30 septembre 1926. Le 13 novembre, en action au large de Guadalcanal, le navire du chef Watertender Maloy, Atlanta (01-51), a été torpillé et est mort dans le l'eau. Après avoir ordonné à son équipe d'abandonner la caserne de pompiers numéro un, Maloy est resté à son poste, luttant pour endiguer l'inondation rapide de la zone. Forcé de quitter le compartiment, il s'est rendu dans la salle des machines avant pour y enquêter sur les conditions. Il a péri dans cette tentative héroïque de sauver le navire. Il a reçu à titre posthume la Navy Cross pour son héroïsme lors de la campagne de Guadalcanal.

(DE-791 : dpl. 1400 ; 1. 306' ; n. 36'10" ; dr. 9'5" ; s. 24 k. ; cpl. 186 ; a. 3 3", 4 1.1", 8 20mm ., 2 dct., 8 dep., I dcp. (hh.), 3 21" tt.; el. Buckley)

Maloy (DE-791) a été déposé par Consolidated Steel Corp., Orange, Texas, le 10 mai 1943; lancé le 18 août 1943; parrainé par Mme Thomas J. Maloy, veuve du chef Watertender Maloy; et commandé le 13 décembre 1943, sous le commandement du lieutenant Frederic D. Kellogg.

Maloy a passé tout son service pendant la Seconde Guerre mondiale avec la flotte de l'Atlantique. Lors de sa première affectation, elle escorte des transports de troupes jusqu'au canal de Panama et contrôle un porte-avions d'escorte vers la côte est. Puis, début mars 1944, il traversa l'Atlantique jusqu'en Irlande du Nord et mena jusqu'en juin un entraînement amphibie le long des côtes anglaises en vue de l'invasion de la France.

Le jour J, le 0 juin 1944, Maloy a soutenu les opérations au large d'Omaha Reach dans cet assaut acharné où l'appui des tirs navals a joué un rôle décisif dans la victoire. Elle a continué à patrouiller au large de la côte normande et parmi les îles Anglo-Normandes pour le reste de la guerre, faisant des raids sur la navigation ennemie chaque fois que possible. Avec la capitulation de l'Allemagne le 8 mai 1945, elle a escorté le premier convoi pour rentrer dans St. Peter Port, Guernesey, Channel Islands. L'escorte de destroyers retourna ensuite aux États-Unis, arrivant le 18 juin 1945.

En mai suivant, Maloy a commencé à travailler pour l'Operational Development Force, New London Detachment, et a été rebaptisé EDE-791, le 14 août 1946. Au cours des 18 années suivantes, Maloy a joué un rôle important dans la marine en constante évolution, principalement en testant et en évaluant l'équipement expérimental. dans le cadre de divers projets du Underwater Sound Laboratory. Tout en testant le nouvel équipement, Maloy a continué à remplir ses fonctions régulières, qui comprenaient le service en tant qu'école et navire-école pour la Fleet Sonar School à Key West, et a participé à la guerre anti-sous-marine, aux convois et à d'autres exercices de flotte.

Pendant ce temps, elle a également accompli avec succès des missions d'urgence. À Portland, Maine, du 11 novembre 1947 au 25 mars 1948, Maloy a fourni de l'électricité à la ville quand, à cause de. conditions de sécheresse extrême, les compagnies d'électricité locales ne pouvaient pas puiser dans leur source d'énergie normale, les lacs et les rivières de la région. En mai et juin 1961, il a navigué au large de la République dominicaine pour assurer, si nécessaire, la protection des citoyens américains pendant la révolution dans ce pays. Et l'année suivante, elle a apporté son soutien à la quarantaine cubaine d'octobre à novembre.

Pendant les 2 années suivantes, Maloy a continué ses missions de test et d'évaluation. Elle a été désarmée à Philadelphie le 28 mai 1965 et a été rayée de la liste de marine le 1er juin 1965. Le 11 mars 1966, elle a été vendue à la North American Smelting Co. de Wilmington, Del., pour la ferraille.

Maloy a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Débarquement : puissance navale à quai pour les services humanitaires

Cet article était à l'origine destiné à faire suite à mes expériences en tant qu'ingénieur à bord de pétroliers commerciaux. L'intention initiale était de fournir une description des destroyers d'escorte turboélectriques construits pendant la Seconde Guerre mondiale et d'illustrer les points communs qu'ils partageaient avec les centrales électriques commerciales des pétroliers T-2. Au cours de la préparation de cet article, il est devenu évident qu'il serait souhaitable d'élargir son champ d'application pour inclure une discussion sur les expériences de la marine américaine dans la livraison de l'alimentation électrique du navire au quai pour l'aide humanitaire.

En général, la quantité d'alimentation navire-quai pouvant être fournie par les navires de la marine américaine est limitée par un certain nombre de facteurs, notamment la capacité de la centrale électrique installée et la disponibilité de connexions d'alimentation à quai en surface. De loin, la majorité des systèmes de distribution électrique actuels des navires de guerre sont triphasés, 450 VCA, 60 Hz. Les exceptions sont les transporteurs nucléaires, les types les plus récents LHA et LHD, et les navires de classe DDG 1000 qui ont (ou auront) des systèmes de distribution 4160 VAC. Les nouveaux navires de classe T-AKE 1 exploités par MSC disposent de centrales diesel-électriques intégrées de 6 600 VCA. En règle générale, il devient nécessaire d'aller à des tensions plus élevées à bord des navires avec des centrales électriques d'une capacité de 10 000 kW ou plus en raison de la capacité d'interruption des disjoncteurs et des limitations des câbles.

La classe DDG 51 Flight IIA sera utilisée comme exemple pour illustrer les limitations existantes dans la capacité de production de la centrale. Chacun de ces navires est équipé de trois générateurs de service de navire entraînés par turbine à gaz (SSGTG), évalués à 2500 kW 450 VAC, 60 Hz (3000 kW sur DDG 91 et suivants). En utilisant ces navires à titre d'exemple, cela semblerait fournir une capacité de production totale d'au moins 7 500 kW. Cependant, plusieurs limitations supplémentaires doivent être prises en compte.

  1. Les générateurs ne doivent jamais être intentionnellement chargés à plus de 90 % de leur capacité.
  2. En raison des limitations du disjoncteur, seuls deux ensembles peuvent fonctionner en continu en parallèle. Le troisième ensemble sert d'unité de veille.

Compte tenu de ces limitations, la capacité de production utilisable à bord de ces navires est d'environ 4 500 kW (5 400 kW sur les navires les plus récents). De plus, les navires doivent fournir leurs propres services portuaires pouvant atteindre 2500 kW ou plus. Cela ne laisse qu'une marge d'environ 2000 à 3000 kW d'énergie excédentaire disponible. C'est un peu trompeur car les navires n'avaient que deux connexions d'alimentation à quai, chacune composée de quatre câbles évalués chacun à 400 ampères, ce qui donne un total de 3200 ampères à travers huit câbles. En supposant un facteur de puissance de 0,8 et pas plus de 90 % de charge, cela donne une capacité de livraison totale d'environ 1800 kW. Conjugués au fait que de nombreux pays qui pourraient avoir besoin d'aide humanitaire disposent de systèmes de distribution à 50 Hz, ces facteurs imposent de sévères limitations à la capacité des navires de combat de surface modernes à fournir une alimentation à quai. Les annexes de destroyers (AD) et les annexes de sous-marins (AS) pourraient fournir jusqu'à 7 000 kW à 450 VCA aux navires à leurs côtés. Seuls deux offres de sous-marins restent en service à partir de 2014, USS Emory S. Land (AS 39), basé à Diego Garcia, et USS Câble Franc (AS 40), basée à Guam. Les navires modernes avec des centrales électriques intégrées ont des capacités de production élevées. Cependant, des modifications importantes seraient nécessaires pour les rendre capables de fournir de grandes quantités d'alimentation à quai.

Les limitations ci-dessus n'existaient pas à bord des navires plus anciens équipés de centrales turboélectriques et diesel-électriques, car ces navires avaient des centrales de propulsion et de service des navires séparées. Il était possible de détourner la majeure partie de l'énergie des principaux générateurs de propulsion vers le rivage à 50 ou 60 Hz à condition que des enrouleurs de câble adéquats soient disponibles. Quelques exemples sont discutés dans les paragraphes suivants.

Environ 440 Destroyer Escorts (DE) ont été construits entre 1943 et 1944. Quatre-vingt-quinze d'entre eux ont été convertis en transports à grande vitesse, et soixante-dix-huit autres ont été livrés au Royaume-Uni dans le cadre de l'accord de prêt-bail où ils ont servi de Capitaine Frégates de classe. Les navires étaient divisés en six classes et disposaient de quatre installations de propulsion différentes, notamment des systèmes à turbine à vapeur, turboélectrique, diesel à engrenage et diesel-électrique.

Cent deux navires de la Buckley (DE 51) et vingt-deux autres navires de la Gouvernail (DE 224) possédait des centrales de propulsion turboélectriques à double vis (TE) évaluées à 12 000 SHP. La vitesse maximale soutenue était d'environ vingt-quatre nœuds. L'une des principales raisons de l'utilisation des systèmes de propulsion turboélectriques était les limitations des capacités de fabrication des réducteurs pendant la guerre. La priorité devait être donnée à la fabrication des réducteurs à double réduction requis sur les destroyers, qui avaient des installations de propulsion évaluées à 60 000 SHP. General Electric et Westinghouse ont fabriqué les systèmes. Ils avaient de nombreux points communs avec les installations de propulsion à bord des pétroliers T-2 décrites dans un article précédent. L'agencement des machines était similaire à celui des destroyers de la marine avec des chambres d'incendie et des salles des machines en alternance. Chaque salle d'incendie contenait une seule chaudière de type D qui produisait de la vapeur surchauffée à une pression de 450 PSI et une température de 750° F. Chaque salle des machines contenait un générateur de propulsion principal évalué à 4600 kW, 2700 VAC, 93,3 Hz, 5400 RPM, un turbogénérateur de service de navire évalué à 300 kW à 450 VAC/40 kW DC, et un moteur de propulsion principal de 6000 SHP, 400 RPM. Les consoles de commande de propulsion principales étaient très similaires en apparence à celles des pétroliers T-2. Les navires avaient la capacité de faire fonctionner les deux moteurs principaux sur un seul générateur principal.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, un total de cinq navires de la Buckley Classe et deux britanniques Capitaine Les frégates de classe ont été converties en centrales électriques flottantes dans le but de fournir de l'électricité à terre en cas de panne de courant. Il est entendu qu'un certain nombre d'autres navires de la classe ont été recyclés en centrales électriques flottantes pour les villes côtières d'Amérique latine dans le cadre d'un programme parrainé par la Banque mondiale. Cependant, aucune information supplémentaire n'est facilement disponible concernant ce programme. Une discussion des services fournis par les cinq navires de la classe Buckley est contenue dans les paragraphes suivants.

Une partie importante du processus de conversion a consisté à retirer les tubes lance-torpilles et à installer de gros enrouleurs de câbles situés sur le pont O1, comme le montrent les illustrations suivantes :

Les centrales électriques flottantes avaient une capacité de production totale d'environ 8 000 kW (estimée), 2 300 VCA, 60 Hz, facteur de puissance de 0,8. Cela équivaut à une capacité de production utilisable d'environ 7 200 kW en tenant compte du facteur de charge de 90 %. Une puissance de 50 Hz pourrait être facilement fournie aux endroits où cela est nécessaire. La seule action requise était de ralentir les générateurs principaux de 3 600 à 3 000 tr/min à l'aide des leviers de commande du régulateur. Cette capacité n'existe sur aucun navire actuellement en service.

USS Donnell (DE 56) a été converti en barge à moteur en Angleterre en 1944 après qu'une torpille l'a frappé pendant le service de convoi. Les dommages étaient assez importants et la puissance de propulsion n'a pas pu être facilement restaurée. Le navire a ensuite été remorqué jusqu'à Cherbourg, en France, où il a fourni de l'électricité pendant un certain temps. Cette expérience a été considérée comme très réussie. Elle a abouti à la décision de convertir les autres navires de cette liste en centrales électriques flottantes.

USS Foss (DE 59) a fourni de l'électricité à la ville de Portland, dans le Maine, en 1947-1948 lors d'une grave sécheresse et de plusieurs incendies de forêt. À l'époque, il était affecté à des tâches de développement opérationnel avec son navire jumeau, l'USS Maloy (DE 791). Il n'y a aucune trace de Maloy jamais être converti en une centrale électrique flottante. Foss a ensuite fourni une alimentation à quai à divers ports de Corée en 1950-1951.

USS Foss et USS Maloy Fourniture d'électricité à Portland, Maine en 1947-48

USS Lexington (CV-2) et USS Saratoga (CV-3) est entré en service en 1928. Les deux navires étaient en avance sur leur temps. Ils étaient équipés de systèmes de propulsion turbo-électriques évalués à 180 000 SHP. Les navires avaient quatre générateurs de propulsion principaux entraînés par turbine à vapeur, chacun d'une puissance nominale de 35 200 kW, 5 000 VAC. Contrairement aux installations plus modernes, les centrales n'étaient pas intégrées et l'alimentation électrique des navires était fournie en courant continu par 6 générateurs séparés, chacun évalué à 750 kW, 240 volts CC. Jusqu'au début des années 1930, la seule utilisation que la marine américaine avait faite du courant alternatif était dans les systèmes de propulsion à bord de l'USS Langley (CV-1) et six cuirassés entrés en service dans les années 1920.

En 1929, l'État de Washington a subi une sécheresse qui a entraîné une perte d'énergie hydroélectrique pour la ville de Tacoma. La marine américaine a envoyé Lexington, qui avait été dans le chantier naval de Bremerton à Tacoma pour fournir de l'électricité à la ville. Une coordination considérable a été nécessaire entre la ville et le navire afin de permettre Lexington pour fournir de l'énergie. Le raccordement se composait de douze câbles connectés à des disjoncteurs et d'une banque de transformateurs situés sur le quai d'une puissance totale de 20 000 kVA. Le navire a ensuite fourni un total de 4 520 960 kilowattheures à partir d'un générateur de propulsion principal entre le 17 décembre 1929 et le 16 janvier 1930, à une puissance moyenne de 13 000 kW jusqu'à ce que la fonte des neiges et de la pluie amène les réservoirs locaux à un niveau où la puissance normale pourrait être restauré.

Lexington Prise de courant à quai

  1. NAVPERS 10864-C – Systèmes électriques de bord, 1969
  2. Article – Ship to Shore Power, US Navy Humanitarian Relief, Scott, 2006
  3. Transactions, SNAME, 1929
  4. Livret d'informations sur les navires NAVSEA, AS39/40
  5. Analyse de la charge de l'installation électrique du vol IIA du DDG 51
  6. SOURCE NAV
  7. USS Lexington (CV-2) rapport suivant la fourniture d'électricité à la ville de Tacoma pendant un mois, 1930.

George W. Stewart est un capitaine de la marine américaine à la retraite. Il est diplômé en 1956 de la Massachusetts Maritime Academy. Au cours de ses 30 ans de carrière navale, il a occupé deux commandements de navires et a siégé au total pendant 8 ans sur des commissions d'inspection du matériel naval, au cours desquelles il a mené des essais et des inspections à bord de plus de 200 navires de guerre. Depuis sa retraite du service naval actif en 1986, il a travaillé dans l'industrie de la conception de navires où il s'est spécialisé dans le développement de concepts de systèmes de propulsion et d'alimentation, dont certains sont entrés en service actif. Il détient actuellement le titre de Chief Marine Engineer chez Marine Design Dynamics.


Maloy DE-791 - Histoire

J'ai trouvé certaines de ces informations publiées sur le Maloy ou le babillard de Malloy sur www.rootsweb.com à propos du nom MALOY / MALLOY. Certaines informations ont été glanées sur le site Web FamilySearch.Org.

Tous les Maloy descendent de Niall des neuf otages, monarque d'Irlande 371. Notre lignée directe est censée passer par ces chefs est la suivante :

Lugadius Sriablen-dearg, mort en 8 av.
Crimthann Niadh Nar, décédé en 9 après JC (marié à Baine, d/o le roi d'Alba)
Feredach Fionn Feachtnach, décédé en 36 après JC à Tara, en Irlande
Fiachus Fionn Ole, titre de roi d'Irlande, est décédé en 56 après JC à Tara, en Irlande (marié à Eithne, d/o le roi d'Alba)
Tuathal Teachtmar, roi d'Irlande, est décédé en 106 après JC à Tara, en Irlande
Fedlimius (Felim) Rachtmar, roi d'Irlande, est mort de soif en 119 après JC
Quintus Centibellis, Conc. des Huns, décédé en 157 après J.-C.
Airt-Ean-Fhear, tué au combat en 195 après JC dans le comté de Galway, en Irlande
Cormac, roi d'Irlande, décédé en 266 après JC (marié à Eithne, d/o Dunlong, roi de Leinster)
Garbri de Liffey, décédé en 284 après J.-C.
Fiachus (Fiacha) Srabhteine, roi de Connaught, né en 235 après JC, décédé en 322 après JC (épouse Aiofe (elle est née en 240 après JC), d/o "Old King Coel", roi de Brittan)
Muiredeach Tireach, né en 261 après J.-C. décédé en 326 après J.-C. (marié avec Muiron né en 266 après J.-C.)
Eochaid Muigh-meahoin, né en 287 après J.-C., décédé en 365 après J.-C. à Tara, en Irlande
Niall des neuf otages, roi d'Irlande, né en 311 après J.-C., tué sur les rives de la Loire en France en 405 après J.-C.
Fiacha mac Niall
Eachadhfinn mac Fiacha
. puis 10 générations de dirigeants anonymes par les sagas
Mhuadh (Maolmhuaidh), décédé en 1019 après JC.
Lorcan O Maolmhuaidh
1051 après JC -- le nom du clan est anglicisé en O Molloy
Gillabhride O Molloy, né en 1048, décédé en 1131
un chef de clan sans nom
Gillacholam O Malloy
Fearghal (Cubhladma) O Malloy, décédé en 1131
Aedh Mor O Molloy
Aedh Org O Malloy
Ruaidhri O Molloy
Niall O Molloy, mort en 1425
Aedh O Molloy, né en 1373
Cosnambach O Molloy, mort en 1497
Cathoir O Molloy, né en 1490 décédé en 1542
Conall O Molloy, né en 1540 décédé en 1599
Calbhach (Callagh) O Molloy, né en 1575 décédé en 1640
Charles (Cahir) O Molloy, premier membre du clan éduqué dans les écoles « anglaises » !, né en 1600 décédé en 1695
Arthur O Molloy, né en 1621, mort en 1695
Arthur O Molloy, né en 1650, décédé après 1689
Terrence O Molloy, né en 1675
James Dunn Molloy, né en 1675 dans le comté d'Offaly, en Irlande (marié à Elizabeth Hillard)

En savoir plus sur le nom MALLOY / MALOY et la localisation du Jura :

Le nom de famille MOLLOY, MULLOY et O'MOLLOY sont les versions anglicisées des noms distincts des noms irlandais. Les O MAOLMHUAIDH, de "maomauhidh" signifiant Fier Chefain, faisaient partie du nord de Ui Neill, la branche sud du grand groupe tribal revendiquant la descendance de Naill des Neuf Otages, le roi du Ve siècle qui aurait kidnappé Saint Patrick en Irlande. Ils détenaient le pouvoir sur une grande partie de ce qui est maintenant le comté d'Offaly, où le nom de famille est encore assez courant. Une deuxième famille était celle des O MAOIL AODHA, descendant du dévot de (Saint) Aodh', de Moal, signifiant littéralement « Chauve ». Une référence à la tonsure distinctive arborée par les premiers moines irlandais. En plus de MOLLOY, ce nom de famille a été anglicisé en MILEY et MILLEA. Le nom est né dans l'est du Connacht, dans la région de Rosscommon/est de Galaway et y reste nombreux aujourd'hui.

Les origines d'O'MOLLOY étaient dans le comté de Roscommon et ils étaient princes dans le comté de King.

L'île de Jura se situe au nord de Belfast : 56 degrés de latitude, 6 degrés de longitude. Le Jura est séparé par un canal relativement étroit d'Islay, qui est le plus au sud des Hébrides intérieures. La côte nord de l'Irlande est clairement visible depuis Islay. Les deux îles d'alors et d'aujourd'hui seraient des jours faciles à naviguer.

Certaines des contributions ci-dessus sont fournies par : Roy Eastes 17 août 1998

Le nom ne passe pas à l'orthographe actuelle Malloy jusqu'à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Beaucoup épellent maintenant notre nom comme Maloy avec un seul "L". Quelle que soit la façon dont il est orthographié, nous sommes sans aucun doute la même famille. :o)

MES NOTES : La plupart de tout ici est de bouche à oreille en ce moment, alors, assurez-vous de faire des recherches très minutieuses avant de considérer cela comme un « évangile ». Tous sont liés à ma famille de "Wiregrass" Georgia. Ma connexion est que je suis un descendant direct de Emma Elizabeth "Lizzie" Maloy. Elle s'est mariée Alexander Young "Alex" McCall. Je descends via leur fille Maudie Jane McCall , qui s'est marié David Madison Keith . Maudie et David Keith sont mes grands-parents biologiques paternels. J'ai clairement marqué ma lignée directe en rouge.

NOTE SPÉCIALE AJOUTÉE 02 septembre 2005 : J'ai appris d'au moins cinq de mes cousins ​​MALOY qu'un cancer très mortel traverse la famille MALOY. C'est connu comme GIST (Tumeurs stromales gastro-intestinales). Il est traitable avec de la chimio et des médicaments mais doit être dépisté le plus tôt possible ! Si vous, ou un être cher, souffrez d'une maladie mystérieuse, veuillez consulter immédiatement un médecin ! Et avertir les autres descendants MALOY de cette maladie apparemment héréditaire. Peut-être que ce cancer peut être arrêté avant que d'autres meurent inutilement.
Dieu vous protège.


Quelques descendants de John Wesley O'Molloy et Marion Elizabeth Smith

Génération n°1

1. John Wesley O'Molloy est né env. 1728 dans le Jura, Argyllshire, ECOSSE, et mourut env. 1804 dans le comté de Robeson, Caroline du Nord USA. Il est marié Marion Elizabeth Smith 1743 dans le comté d'Argyllshire, en ÉCOSSE. Elle est née en 1722 dans le comté d'Argyllshire, en Écosse et est décédée inconnue dans le comté de Robeson, en Caroline du Nord, aux États-Unis.

Notes pour John Wesley O'Malloy : John Wesley O'MOLLOY et Marion Elizabeth SMITH sont mes 5e arrière-grands-parents paternels biologiques.

Les enfants de John Wesley O'Molloy et de Marion Elizabeth Smith sont :
+2 je. Daniel Angus (Malloy) Maloy , né env. 1745 à Isle of Jura, Argyllshire, ECOSSE est décédé à l'arrière. 1839 dans le comté de Covington, Alabama. **Ma lignée**
3 ii. Charles (Malloy) Maloy , né le 10 mai 1753 dans le comté d'Argyllshire, en Écosse, décédé dans le comté de Richmond (anciennement en Écosse), en Caroline du Nord aux États-Unis.
4 iii. Catherine (Malloy) Maloy , né en 1756 dans le comté d'Argyllshire, ECOSSE décédé Inconnu. Elle s'est mariée Daniel Patterson 1776 dans l'île de Jura, dans le comté d'Argyllshire, en ÉCOSSE, il est né en 1752 dans le comté d'Argyllshire, en ÉCOSSE, et est décédé Inconnu. REMARQUE : mars 2015 - "Il y a un Daniel Patterson (plus de 45 ans et marié à une femme de plus de 45 ans) vivant à côté de Charles Maloy (plus de 45 ans) dans le recensement de 1810, Cumberland Co, NC." Source : Curtis Stevenson, cstev703 à gmail DOT com
iv. John Wesley (Malloy) Maloy, né le 24 décembre 1757 à Isle of Jura, County Argyllshire, ECOSSE décédé le 24 décembre 1838 en Caroline du Sud USA. Il est marié (1) Nancy FAULKNER en Ecosse. Il est marié (2) Effie Smith 12 avril 1783 en Caroline du Nord aux États-Unis.
v. Elisabeth (Malloy) Maloy, né en 1759 à Isle of Jura, County Argyllshire, SCOTLAND décédé en 1759-1859 probablement aux USA.

Génération n°2

2. Daniel Angus Malloy (John Wesley O'Molloy1) est né Abt. 1745 à Isle of Jura, Argyllshire, ECOSSE, et mourut env. 1840 dans le comté de Covington, Alabama. Il est marié Marie Greene 1765-1780 dans le comté d'Argyllshire, en ÉCOSSE. Elle est née en 1750 probablement en ECOSSE et est décédée Bet. 1798-1840 à Scotswood, Comté de Robeson, Caroline du Nord USA.

Notes pour Daniel Angus Malloy :
Daniel Angus MALOY et Mary GREENE étaient mes 4e arrière-grands-parents paternels.

Fait intéressant, je suis aussi un descendant direct de la famille de Boketon de GRENE, maintenant GREENE, famille d'Angleterre mais par ma lignée maternelle biologique. Voir cette page pour plus d'informations sur eux. Pour le moment, je ne connais pas la lignée de cette Mary Greene. Elle était peut-être une descendante des GREENE qui ont quitté l'Angleterre et ont migré en Irlande/Écosse ou il s'agit d'une famille entièrement différente.

Les enfants de Daniel Angus Malloy et Mary Greene sont :
je. John Wesley (Malloy) Maloy, né env. 1780 dans le comté de Robeson, Caroline du Nord États-Unis est décédé 1834 dans le comté de Cocke, Tennessee États-Unis. Inhumé : cimetière Yett (anciennement église méthodiste Old O'Haver), Parrottsville, comté de Cocke, Tennessee (le cimetière se trouve à ftp.rootsweb.com/pub/usgenweb/tn/cocke/cemeteries/yett.txt). Veuillez noter que lui et sa femme ont eu au moins 4 enfants.
ii. Charles (Malloy) Maloy est né le 17 janvier 1782 dans le comté de Robeson, en Caroline du Nord, et décédé le 23 janvier 1843 à Madison, dans le comté de Madison, en Floride. Il est marié Elizabeth Ryan 12 mars 1812 en Caroline du Sud. Elle est née en 1801 en Caroline du Sud et décédée le 18 mars 1836 à Branchville, dans le district de Cheraw, en Caroline du Sud.
+5 iii. Daniel (Malloy) Maloy , né env. 1786 dans le comté d'Ecosse, Caroline du Nord est mort Bet. Janvier - octobre 1860 à Rose Hill, comté de Covington, Alabama. **Ma lignée**

Génération n°3

5. Daniel (Malloy) Maloy (Daniel Angus Malloy2, John Wesley O'Molloy1) est né Abt. 1786 dans le comté d'Écosse, en Caroline du Nord, et mourut Bet. Janvier - octobre 1860 à Rose Hill, comté de Covington, Alabama. Il est marié Nancy Blanche env. 1816 dans le comté d'Escambia, en Floride. Elle est née env. 1805 en Caroline du Sud, et mourut en 1872 à Rose Hill, comté de Covington, Alabama.

Notes pour Daniel (Malloy) Maloy :
Daniel MALOY et Nancy WHITE sont mes 3e arrière-grands-parents paternels.

Il y avait aussi un ANGUS MALLOY / MALOY vivant dans le même voisinage en 1839 Covington County, AL (même région que Daniel MALOY). Je crois que cet ANGUS MALOY était le père de mon Daniel. Je viens d'apprendre que son père s'appelait bien "Angus Maloy", je n'ai pas encore de preuve de ce lien.

En savoir plus sur Daniel (Malloy) Maloy :
Recensement : 1er novembre 1850, Rose Hill, comté de Covington, AL Recensement fédéral Page 152
Note : 1850, vivant à côté de son fils, John M. MALOY et sa famille. Daniel "Âge 64 b : NC". Beaucoup d'enfants encore à la maison à la ferme.
Occupation : 1850, (aucun)

En savoir plus sur Nancy White :
Recensement : 1er novembre 1850, Rose Hill, comté de Covington, AL Recensement fédéral Page 152

Les enfants de Daniel Maloy et Nancy White sont :
18 je. Sarah Maloy , né env. 1816 dans le comté d'Escambia, en Floride, est décédé en 1855 à AL. Elle s'est mariée James Smith probablement en Floride. Il est né Abt. 1815, et mourut probablement en Alabama. Ils ont eu au moins un enfant : William D. Smith , né env. 1840 en Alabama est décédé Inconnu.
19 ii. Angus "Angoisse" Maloy , né le 03 décembre 1818 à Jay, territoire espagnol en Floride qui est maintenant le comté d'Escambia, Floride décédé le 22 février 1900 à Bullock, comté de Crenshaw, Alabama. Il est marié (1) Serena Mahala Turman 25 novembre 1841 à Crenshaw Co, AL. Il est marié (2) Elizabeth Johnson 27 janvier 1848 à Crenshaw Co, AL. Il est marié (3) Martha R. "Patsy" Hawthorne env. 1862 en Alabama.
+20 iii. John Monroe Maloy , né le 03 mai 1821 dans le comté de Santa Rosa, Floride décédé le 09 octobre 1902 dans le comté d'Okaloosa, Floride mais enterré dans le comté de Crenshaw, Alabama. **Ma lignée**
21 iv. Guillaume Maloy , né env. 1822 dans le comté de Santa Rosa, FL est décédé en 1863 à Inconnu.
22 v. Célia Maloy , né env. 1824 dans le comté de Santa Rosa, FL est décédé en 1865 à Inconnu.
23 vi. Charles Maloy , né env. 1825 dans le comté de Santa Rosa, FL est décédé en 1903 probablement à Rose Hill, comté de Covington, AL. Il est marié Sarah Lollis né env. 1825 est mort probablement en Alabama.
24 vii. Evander Alexandre Maloy , né env. 1832 en FL ou AL est décédé en 1875.
25 viii. Nancy Maloy , né env. 1835 à Rose Hill, comté de Covington, AL est décédé en 1904 probablement à AL. Elle s'est mariée Sous-bois vert né env. 1835 est mort en Inconnu.
26 ix. Marthe Maloy , né env. 1838 à Rose Hill, comté de Covington, AL est décédé en 1904 probablement à AL. Elle s'est mariée Henri Davis né env. 1838 est mort dans Inconnu.
27 fois. Emilie Maloy , né env. 1842 à Rose Hill, comté de Covington, AL, décédé en 1880 à Inconnu.

Génération n°4

20. John Monroe Maloy (Daniel Malloy3, Daniel Angus Malloy2, John Wesley O'Molloy1) est né le 03 mai 1821 dans le comté de Santa Rosa, en Floride, et décédé le 09 octobre 1902 à Bullock, dans le comté de Crenshaw, en Alabama. Il est marié (1) Elizabeth Mariah "Marie" Sasser Pari. 1840 - 1843 en Floride (probablement). Elle est née en 1822 à Columbus, dans le comté de Muscogee, en Géorgie, et est décédée le 10 septembre 1864 dans le comté d'Okaloosa, en Floride, mais enterrée dans le comté de Crenshaw, en Alabama. Il est marié (2) Mary Anna Herricks avril 1864 à Crenshaw County, Alabama né le 29 mars 1842 en Géorgie décédé le 14 juin 1923 à Bullock, Crenshaw County, AL. John M. et Mary A. Maloy sont enterrés dans l'église Weed Baptist, au cimetière de Wadefield, à Brantley, dans le comté de Crenshaw, en Alabama.

Notes pour John M. Maloy :
John M. MALOY et Elizabeth Mariah "Mary" SASSER sont mes 2e arrière-grands-parents paternels.
J'ai appris le deuxième mariage de John M. Maloy le 20 septembre 2003. Ils sont répertoriés ensemble dans le recensement fédéral de 1880 et sont enterrés ensemble dans le cimetière de l'église baptiste Weed.

En savoir plus sur John Monroe Maloy :
Inhumation : église baptiste Weed, cimetière Wadefield, Brantley, comté de Crenshaw, Alabama
Recensement 1 : 1er novembre 1850, Rose Hill, comté de Covington, AL Recensement fédéral Page 152
Recensement 2 : 10 septembre 1860, Rose Hill, comté de Covington, AL Pages de recensement fédéral 472 (118) et 473 (119)
Recensement 3 : 1880, Bullock, comté de Crenshaw, AL Recensement fédéral NA Film #T9-0010 Page 470A
Note : 1850, vivant à côté du père et de la mère, Daniel et Nancy White MALOY, et ses frères et sœurs.
Occupation 1 : 1850, Agriculteur
Occupation 2 : 1860, Agriculteur

Notes pour Elizabeth Mariah "Mary" Sasser :
Les certificats de décès de ses filles en Floride indiquent qu'Elizabeth Sasser est née à "Columbus, GA". Le recensement fédéral, jusqu'à présent, l'a répertoriée comme née en "Alabama".

En savoir plus sur Elizabeth Mariah "Mary" Sasser :
Inhumation : cimetière de la famille Jones, comté de Crenshaw, Alabama
Recensement 1 : 1er novembre 1850, Rose Hill, comté de Covington, AL Recensement fédéral Page 152
Recensement 2 : 10 septembre 1860, Rose Hill, comté de Covington, AL Pages de recensement fédéral 472 (118) et 473 (119)

Les enfants de John Monroe Maloy et de sa première épouse Elizabeth Sasser sont :
41 je. Stephen D. Maloy , né env. 1843 à Rose Hill, comté de Covington, AL est décédé à l'arrière. 1860 peut-être à Rose Hill, comté de Covington, Alabama. Il fait partie des recensements fédéraux de 1850 et 1860.
42 ii. Guillaume B. Maloy , né env. 1845 à Rose Hill, comté de Covington, AL mourut probablement à Rose Hill, comté de Covington, Alabama. Il fait partie des recensements fédéraux de 1850 et 1860.
43 iii. André M. Maloy , né env. 1847 à Rose Hill, comté de Covington, AL est décédé peut-être à Rose Hill, comté de Covington, Alabama. Il est répertorié dans les recensements fédéraux de 1850 et 1860.
44 iv. Mathilde Ann Frances Maloy , né env. 1849 à Rose Hill, comté de Covington, AL. Elle s'est mariée William Monroe Reeves né env. 1849 en AL ?? mort peut-être en Alabama.
45 v. Charles Irvin Maloy , né le 03 juillet 1851 à Rose Hill, comté de Covington, AL décédé le 23 mai 1924 à Coffee County, AL. Il est marié (1) Annie Butler 26 septembre 1871 à Crenshaw Co, AL. Il est marié (2) Nancy Jane Kilcrease (Mme Coleman Butler) 06 septembre 1885 à Crenshaw Co, AL.
46 vi. Vincent LaFayette "Vinson" Maloy , né en octobre 1852 à Rose Hill, comté de Covington, AL est décédé à l'arrière. 12 juin 1900 à Piney Grove, comté de Genève, AL. Il est marié Americus A. "Ana" Stromen env. 1874 à AL. Elle est née en avril 1854 à AL et est décédée à l'arrière. 12 juin 1900 à Piney Grove, comté de Genève, AL.
47 vii. Hardy Thomas Maloy , né le 09 avril 1856 à Rose Hill, Covington County, Alabama décédé le 08 avril 1930 à Bullock, Crenshaw County, Alabama. Il est marié (1) Ponts Mary Ann en Alabama (probablement) né le 28 décembre 1859 en Géorgie décédé le 18 décembre 1923 à Bullock, Crenshaw County, Alabama. Il est marié (2) Jessie Lee Mills né env. 1860 en AL ?? décédé en AL. Hardy et Jesse Mills Maloy sont enterrés dans l'église baptiste Weed, au cimetière de Wadefield, à Brantley, dans le comté de Crenshaw, en Alabama. Hardy et sa première épouse Mary Ann Bridges sont répertoriés dans le recensement fédéral de 1880 Bullock, Crenshaw County, AL (page 478B).
48 viii. John G. Maloy , né le 23 octobre 1858 à Rose Hill, comté de Covington, AL, décédé le 21 octobre 1928 à Covington County, AL. Il est marié Amanda Joder "Joe" Cottle , fille de Ruben Cottle né le 02 novembre 1858 en Géorgie décédé le 02 avril 1925 dans le comté de Covington, AL. Tous deux sont enterrés au cimetière de Magnolia, en Andalousie, dans le comté de Covington, en AL.
49 ix. Taylor Harrison Maloy , né le 5 février 1861 à Rose Hill, comté de Covington, AL décédé en 1887 à comté de Crenshaw, Alabama. Il est marié Mary Elizabeth Nicholls le 18 décembre 1879 à Crenshaw Co, AL né le 29 août 1861 à Crenshaw County, Alabama décédé le 28 décembre 1934 à Bullock, Crenshaw County, Alabama. REMARQUE : Elle 2e marr. Thomas Abram Richburg 29 décembre 1892 à Crenshaw Co, AL. Tous sont enterrés au cimetière Mount Olive, à Brantley, dans le comté de Crenshaw, en Alabama.
+50x. Emma Elizabeth "Lizzie" Maloy , né le 10 février 1864 à Brantley, Crenshaw County, AL mais vivait à Covington County, AL décédé le 07 février 1940 à Niceville, Okaloosa County, FL à son domicile. **Ma lignée**

Les enfants de John Monroe Maloy et de sa deuxième épouse Mary Anna Herricks sont :
je. Marthe Maloy, né env. 1867 à Bullock, comté de Crenshaw, AL.
ii. Evander Alexandre Maloy, né le 1er janvier 1869 à Bullock, Crenshaw County, AL et décédé le 16 juin 1945 à Crenshaw County, Alabama. Il est marié Sarah Jane Morgan 4 décembre 1890 dans le comté de Crenshaw, Alabama. Elle est née le 23 août 1874 dans le comté de Crenshaw, Alabama, et décédée le 9 novembre 1953 dans le comté de Crenshaw, AL. Inhumé : Weed Baptist Church, cimetière de Wadefield, au sud de Grantly, comté de Crenshaw, Alabama.
iii. Marie P. Maloy, né le 20 novembre 1869 à Bullock, comté de Crenshaw, AL. Elle s'est mariée T. J. Shine le 24 décembre 1885 dans le comté de Crenshaw, en Alabama.
iv. James Monroe Maloy, né en mars 1871 à Bullock, comté de Crenshaw, Alabama et décédé le 28 juin 1928 dans le comté de Newton, Géorgie. Il est marié Cresey Lugenia Garrett fille de John Garrett et Charlotte Cunningham né en septembre 1875 dans le comté de Santa Rosa, en Floride et décédé le 16 septembre 1938 dans le comté de Muscogee, en Géorgie. Inhumation : Cimetière Riverdale, Parcelle : Parcelle 173 Sec. 15, Columbus, Comté de Muscogee, Géorgie.
v. Nancy A. Maloy, né env. 1873 à Bullock, comté de Crenshaw, AL.
vi. George Washington Maloy, né env. 1877 à Bullock, comté de Crenshaw, AL.
vii. Lizzie P. Maloy, né env. 1880 à Bullock, comté de Crenshaw, AL. Note: 2 months old in the 1880 Bullock, Crenshaw County, AL Federal Census (page 470A).
viii. Melissa Dorcas Maloy, born September 17, 1883 in Brantley, Crenshaw County, AL. She married John Thomas Hall December 22, 1899 in Crenshaw County, Alabama. He was born Abt. 1879 in Surles, Crenshaw County, Alabama, and died Bet. 1900-1980 possibly in Alabama or Mississippi.

Generation No. 5

50. Emma Elizabeth "Lizzie" Maloy (John M. Maloy4, Daniel Malloy3, Daniel Angus Malloy2, John Wesley O'Molloy1) was born February 10, 1864 in Brantley, Crenshaw County, AL but was living in Covington County, AL, and died February 07, 1940 in Niceville, Okaloosa County, FL at home. She married Alex Young McCall 1885 in AL (probably Covington County), son of Bartlett Benjamin McCall et Elizabeth Seay. He was born May 05, 1862 in Buzbeeville, Coffee County, AL, and died May 03, 1933 in Niceville, Okaloosa County, FL at home.

Notes for Emma Elizabeth "Lizzie" Maloy:
ALEX YOUNG McCALL and EMMA ELIZABETH MALOY were my paternal biological great-grandparents. Please see My McCall Family History for more on **My Direct Lineage** .

More About Emma Elizabeth "Lizzie" Maloy:
Address (Facts Pg): April 1910, Settlement Road, Coffee Springs, Geneva County, AL
Age at Death (Facts Pg): 75 years, 11 months, ?? days (days smeared)
Burial: Sunset Cemetery, Valparaiso, Okaloosa County, Florida
Census 1: 1880, Bullock, Crenshaw County, AL Federal Census NA Film # T9-0010 Page 470A
Census 2: April 22, 1910, Coffee Springs, Beaver Dam Precinct # 11, Geneva County, AL Federal Census House 159, 160
Census 3: February 14, 1920, 1920 Coffee Springs, Geneva County, AL Federal Census Enum. District 110, Beaver Dam Precinct No. 11 Enum. by Cyrus E. Ross Pages 17a, 17b
Death Certificate: State File No. 4263 District No. 3403 Precinct No. 34147
Informant: Clemie TRAMMELL, Niceville, Okaloosa County, FL
Medical (Facts Pg): Carcinoma
Note 1: 1927, Registered Voter, Okaloosa County, FL
Note 2: Tombstones are very new.
Occupation: 1920, Homemaker, Mother

Notes for Alexander Young "Alex" McCall:
His 1933 Okaloosa County, Florida Death Certificate states parents: Bartley McCALL b: NC Elizabeth SEA b: GA. Alexander "Alex" McCall was living in the Niceville city limits at the time of his death. The "informant" on Alex McCALLs Death Certificate was Mrs. W. C. MARSHALL. She was the daughter of Alex McCALL, Mary Ella McCALL. Mary Ella McCALL married William C. MARSHALL.

More About Alex Young McCall:
Address (Facts Pg): April 1910, Settlement Road, Coffee Springs, Geneva County, AL
Age at Death (Facts Pg): 72 years (+-)
Burial: Sunset Cemetery, Valparaiso, Okaloosa County, Florida
Census 1: 1880, Victoria Beat #10, Coffee County, AL Federal Census House 204
Census 2: April 22, 1910, Coffee Springs, Beaver Dam Precinct # 11, Geneva County, AL Federal Census House 159, 160
Census 3: February 14, 1920, Coffee Springs, Geneva County, AL Federal Census Enum. District 110, Beaver Dam Precinct No. 11 Enum. by Cyrus E. Ross Pages 17a, 17b
Death Certificate: 1933, State File No. 12969 District No. 3403 Precinct No. 34147
Informant: Mrs. W. C. Marshall, Niceville, Okaloosa County, FL
Note: Tombstones are very new.
Occupation: 1920, Farmer


Company History

James H. Maloy, Sr. established the company in 1918 and it was incorporated by New York State in 1926 to be James H. Maloy, Inc. Throughout the 1930s, the company began trucking sand, gravel, and coal to upstate New York and, later, started contract work on municipal and government sector projects.

1940s:

Throughout World War II, James H. Maloy, Inc. paused business while brothers, James and John, served their country. At the conclusion of the war, business started again and the brothers joined with a fellow veteran to form Maloy, Dugan, and Maloy, Inc.

1950s-1970s:

Over the next several decades, the company continued to grow. After Dugan departed to pursue other ventures, the brothers revitalized James H. Maloy, Inc. In the 1970s, projects included the Saratoga Performing Arts Center, the Slingerlands Bypass, the completion of the eastern end of I-88, and the expansion of the Albany County Airport and Route 9W.


Contenu

World War II, 1943–1945

Maloy spent her entire World War II service with the Atlantic Fleet. On her first assignment she escorted troop transports to the Panama Canal and screened an escort carrier back to the east coast. Then in early March 1944 she crossed the Atlantic to Northern Ireland, and until June conducted amphibious training along the English coast in preparation for the invasion of France.

On D-Day, 6 June 1944, Maloy supported operations off Omaha Beach in this hard-fought assault where naval gunfire support played a decisive role in victory. She continued to patrol off the Normandy coast and among the Channel Islands for the remainder of the war, raiding enemy shipping whenever possible. With the capitulation of Germany on 8 May 1945, she escorted the first convoy to re-enter Saint Peter Port, Guernsey, Channel Islands. The destroyer escort then returned to the United States, arriving on 18 June 1945.

Operational Development Force, 1946–1965

The following May, Maloy commenced working for Operational Development Force, New London Detachment, and was redesignated EDE-791 on 14 August 1946. For the next 18 years, Maloy played a large role in the ever-changing Navy, primarily testing and evaluating experimental equipment in connection with various projects of the Underwater Sound Laboratory. While testing the new equipment, Maloy continued to fulfill regular duties, which included service as a school and training ship for the Fleet Sonar School at Key West, and participated in anti-submarine warfare, convoy, and other fleet exercises.

During this time she also successfully completed emergency assignments. At Portland, Maine, 11 November 1947 to 25 March 1948, Maloy provided electrical power for the city when, because of extreme drought conditions, local power companies could not draw on their normal power source, the lakes and rivers of the area. In May and June 1961, she cruised off the Dominican Republic to provide, if necessary, protection for American citizens during the revolution in that country. And the following year she provided support for the Cuban quarantine during the Cuban Missile Crisis of October-November. For the next two years, Maloy continued her test and evaluation assignments.

Decommissioning and sale

She decommissioned at Philadelphia, Pennsylvania, on 28 May 1965 and was struck from the Navy List on 1 June 1965. On 11 March 1966, she was sold to the North American Smelting Company of Wilmington, Delaware, for scrap.


Nuage DEC791 Paint Color

Cloud color is a light, cool neutral gray and part of our Classics collection. Inspired by the spring gray days ready for rain, try Cloud as a soothing backdrop body color throughout the home.

Paint colors represented are approximations and are not exact matches. No guarantee is intended and approval or final color selections and color placement are the responsibility of the property owner or the owner's agent. Purchasing 8 oz. Perfect Palette Sampler color is highly recommended.

A Hex color is expressed as a six-digit combination of numbers and letters defined by its mix of red, green and blue (RGB)

Histoire

Maloy’s Jewelry Workshop first opened its doors in 1986. The tiny original storefront, two doors down the street from our current location, was barely big enough for one jewelers bench, a few trays of vintage pieces, and a single case of exceptional jewelry, handmade by our founder, Shan Maloy.

Mastering the craft of jewelry making

Shan first started making jewelry in high school, and quickly realized he had discovered his calling. He worked in sweatshops and mall stores, learning the basics and saving up some money for travel. Then it was off to Australia, where he continued to hone his craft. There he met an early mentor, who introduced him to old world European fabrication techniques that were not often taught in the United States. Shan’s skills and appreciation for the craft just exploded.

He realized it was time to come home to Portland and take a chance on opening his own workshop. He found the tiny space, painted his name on the front, and got started. He took on custom work, repair work, and restoration work. All the while, his reputation for technical mastery and a straightforward, no nonsense business approach was spreading. And so, the business grew.

Yes, we have lasers

The beauty and technique evident in the vintage pieces informed Shan’s developing aesthetic, and soon, Maloy’s moved to a larger space, seamlessly blending sales of antique pieces, restoration of other people’s heirlooms, and designing and building beautiful custom jewels. Today, our bench jewelers use state of the art laser welders, and also hand tools that are over 100 years old… often on the same piece of jewelry. The goal has always been to offer distinctive pieces that would be handed down from generation to generation.

A friendly staff, ready to serve you

Maloy’s staff now features 8 craftspeople, designers, and gemologists. We feel incredibly privileged to work with these beautiful sparkling treasures every day. Each staff member is passionate about jewelry, and passionate about doing business in the upfront, kind, and respectful way Shan believed in when he first opened.

We value your business and thank you for letting us be part of your jewelry story.

717 SW 10th Avenue
Portland, OR 97205
(503) 223-4720
Nous contacter


Maloy DE-791 - History

Family & Biographical Pages

PATRICK and KATIE (WARD) CARR

Katie CARR, daughter of Patrick and Mary WARD, came to Beaconsfield, Iowa, with her parents about 1884. In 1896 she married Patrick CARR, a native of Donegal, Ireland. After living a short time in Kansas City near Patrick's brother, Peter, they moved to a farm east of Beaconsfield.

They became the parents of ten children: Eugene E., Marie V., Kathleen, Frank B., Margaret A., Helen A., Maurice L., Edward J., Patrick F., and James W.

Patrick CARR Sr. died in 1923, and his wife Katie moved to Maloy in March, 1926. At that time Eugene was in the automobile business in Mount Ayr, Marie was teaching, Margaret was in college at Iowa State Teachers College (UNI), and the rest of the family came with their mother to Maloy. They purchased the HARTLEY house across the street from the brick school house.

In 1932, Eugene married Sarah O'TOOLE from St. Louis. They had four daughters: Ann, Jane (Mrs. Robert CONWAY), Marilyn (Mrs. John BESH), and Karen (Mrs. Andrew LORENCE). Ann died in 1956 and her father Eugene died in 1986.

Marie married James LAUGHLIN from Imogene in 1934. They made their home on the LAUGHLIN farm near Imogene and became the parents of two sons: Gary and Patrick. Gary married Mary Ellen MINETTE of Columbus, Nebraska, and Patrick married Betty CARNES of Pittsburgh, Pennsylvania. Marie died in 1965.

Margaret married James HALEY of St. Louis in 1944. They adopted two children: James and Kathleen. James is not married, and Kathleen married Rolfe TAYLOR of Henderson, Iowa.

Frank married Virginia WILLIAMS WILSON from Creston [August 30] 1950. They had no children, but Virginia had a son Richard from a previous marriage.

Helen never married and passed away in 1961. She was employed by the Iowat Department of Health, Vital Statistics Department, Des Moins and by the Department of Agriculture, Rural Electrification Administration Department and the Social Security Department in Des Moines.

Maurice married Maxine SHAY in 1942. They had three children: Daniel, Martha (Mrs. Jon HOVE), and Thomas. Dan married Barbara SHED of East Auora, New York Martha married Jon HOVE of Rake, Iowa and Tom married Sherry NORRIS of Mount Ayr. Maurice died in 1985.

Edward married Marian MALOY of Redding and Mount Ayr. They had three children: Patrick (adopted), Michael, and Joseph.

Edward died in 1959. Ed was long associated with CARR Chevrolet Company both of Bedford and Mount Ayr. At the time of his death in 1959, he was co-owner of the Mount Ayr agency.

Patrick married Gladys CLARK STEELE. They had no children, but Gladys has a son, Dan D. STEELE.

James CARR graduated from Creighton University with a B.S. in pharmacy. He was employed as resident pharmacist at Veterans' Hospital in Knoxville for many years. James passed away in 1973.

At present [1987] only three of the Patrick and Katie CARR family are living. Frank is in Clearview Home in Mount Ayr Margaret is widowed and living in Shenandoah and Patrick is living in Mount Ayr with his wife Gladys.

The CARRS at Maloy were soon involved in the activities of life there.

Frank purchased a service station from Guy POORE in 1928. He added groceries and a dance hall later. This business continued until ill health forced him to retire in 1972. He was also [Maloy's] postmaster at one time.

Patrick was a rural mail carrier out of Maloy from 1951 until 1980. At that time his route included Blockton and Bedford also.

Maurice CARR graduated from University of Northern Iowa (UNI) in 1935. Following those years as an outstanding player for the Panther basketball team, he came home to a very successful career as a teacher and coach at Maloy and Redding. In 1958 he was employed as coach at Mount Ayr, but health problems forced him to give up coaching. In 1959 he returned to Redding as superintendent. He was later assistant superintendent at Mount Ayr in charge of outlying elementary schools and transportation.

Margaret, also a graduate of UNI, had a long career in teaching and government work. She worked in various departments - Social Security, Army Finance Center, Rural Electrificiation and Soil Conservation service in Washington, St. Louis and Kansas City. She retired in 1972 from the Soil Conservation Service in Shenandoah.

NOTES: Patrick CARR was born February 23, 1869, Donegal, Ireland, and died August 13, 1923. Katherine "Katie" (WARD) CARR was born in 1875, and died in 1947. They were interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Eugene Emmet CARR was born in 1897, and died in 1986. Eugene married June 28, 1932 Sarah Elizabeth "Sally" O'TOOLE. "Sally" was born April 26, 1903, the daughter of Michael J. and Jennie (DALEY) O'TOOLE. She died at the age of 85 years on October 15, 1988. Catherine "Ann" CARR was born in 1933, and died in 1956. They were interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Kathleen M. CARR was born in 1903, and died in 1907. She was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy, sharing a gravestone with her parents, Patrick and Katie.

Frank B. CARR was born in 1905, and died in 1987. His wife Virginia (WILLIAMS) WILSON CARR was born in 1911, and died in 1974. They were interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Margaret A. (CARR) HALEY was born in 1907, and died in 1995. She was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Helen A. CARR was born in 1909, and died in 1961. She was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Maurice Leo CARR was born in 1911, and died in 1985. He was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

Edward J. Patrick F. CARR was born in , and died in 1999. He was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

James W. CARR was born in 1920, and died in 1973. He was interred at St. Mary's Cemetery near Maloy.

LA SOURCE: Maloy, Iowa Centennial History: 1887 - 1987 Pp. 101-2. 1987.


Culture

Le festival Måløydagene is arranged in the town every year. In 2004, Måløy was awarded the role as a 2008 Tall Ships' Races main port. The town was the host of the participating tall ships from July 28 until August 4. The event had a budget of NOK㺒 million , of which the county government would sponsor NOKق.5 million . The town offered great hospitality and welcomed crews warmly. The town, with STI had organized much in the way of crew activities. [ 3 ] [ 4 ]

Éducation

The only upper secondary school in the municipality, Måløy videregående skole, as well as several lower secondary schools and elementary schools, are located in the vicinity of the town. The closest institutions of higher education are Sogn og Fjordane University College, located in Sogndal, Førde, and Sandane, Ålesund University College in Ålesund, and the University of Bergen in Bergen.

Des sports

The association football club Tornado Måløy FK is the result of a merger between the independent clubs Tornado and Måløy in 2002. The club has two stadiums, one of which is located in Måløy, the other is in Refvik. The club's two men's senior teams play in the Norwegian third division and fifth division as of 2008.


Notre Newsletter

Description du produit

USS Maloy DE 791

Impression sur toile "Personnalisé"

(Pas seulement une photo ou une affiche mais une œuvre d'art !)

Chaque marin aimait son navire. C'était sa vie. Où il avait d'énormes responsabilités et vivait avec ses plus proches compagnons de bord. À mesure que l'on vieillit, son appréciation du navire et de l'expérience de la Marine se renforce. Une impression personnalisée montre la propriété, l'accomplissement et une émotion qui ne disparaît jamais. Cela aide à montrer votre fierté même si un être cher n'est plus avec vous. Chaque fois que vous passez devant l'impression, vous sentirez la personne ou l'expérience de la Marine dans votre cœur (garanti).

L'image est représentée sur les eaux de l'océan ou de la baie avec un affichage de sa crête si disponible. Le nom du navire est imprimé au bas de l'impression. Quelle belle impression sur toile pour commémorer vous-même ou quelqu'un que vous connaissez qui a peut-être servi à son bord.

L'image imprimée est exactement comme vous la voyez. La taille de la toile est de 8 "x 10" prête à être encadrée telle quelle ou vous pouvez ajouter un cache supplémentaire de votre choix. You also have the option to purchase a larger picture size (11"x 14") on a 13" X 19" canvas. The prints are made to order. They look awesome when matted and framed .

Nous PERSONNALISER l'impression avec « Nom, rang et/ou années de service » ou tout autre élément que vous voudriez qu'il indique (AUCUN FRAIS SUPPLÉMENTAIRE). Il est placé juste au-dessus de la photo du navire. Après avoir acheté l'impression, envoyez-nous simplement un e-mail ou indiquez dans la section notes de votre paiement ce que vous souhaitez imprimer dessus.

United States Navy Sailor YOUR NAME HERE Proudly Served Sept 1963 - Sept 1967

Cela ferait un beau cadeau et un excellent ajout à toute collection militaire historique. Ce serait fantastique pour décorer le mur de la maison ou du bureau.

Le filigrane "Great Naval Images" ne sera PAS sur votre impression.

Cette photo est imprimée sur Toile sans acide à l'épreuve des archives à l'aide d'une imprimante haute résolution et devrait durer de nombreuses années.

En raison de sa texture tissée naturelle unique, la toile offre une look spécial et distinctif qui ne peut être capturé que sur toile. L'impression sur toile n'a pas besoin de verre, améliorant ainsi l'apparence de votre impression, éliminant les reflets et réduisant votre coût global.

Nous vous garantissons que vous ne serez pas déçu de cet article ou de votre argent. De plus, nous remplacerons l'impression sur toile sans condition pour LIBRE si vous endommagez votre impression. Vous ne serez facturé que des frais nominaux plus les frais d'expédition et de manutention.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Brickleberry s2e08 dubbing PL (Janvier 2022).